Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Temps pourri, photos pourries

24 Novembre 2014, 14:24pm

Publié par Mamanlit

Me voilà de retour avec des nouveaux bidules dans ma garde robe.

Home made bien sûr. Quand tu gardes tes sous pour le Père Noël alors que tu as une furieuse envie de nouvelles fringues, si t'es un peu couturière, tu ouvres ton placard à tissu et hop.

 

Enfin, je dis hop, c'est vite dit.

Parce que plutôt que de faire n'importe quoi, je m'aperçoit que j'attache de plus en plus d'importance au "bien fait". Je prend le temps de fouiller dans mes bouquins de couture, sur le net, sur les forum pour avoir une idée des modifs faites par les précédentes. Je prend le temps de laver mon tissu, de bien lire les instructions, de poser tout à plat, de mûrir le projet dans ma tête. Entre le moment où une idée arrive dans ma tête et la touche finale, il peut se passer une semaine.

Du coup, j'écluse un peu le stock de tissu. Je sors un à un mes tissus pépites et je me lance.

 

Je bosse beaucoup plus sur les finitions. Je couds, je découds, je couds, je découds...beaucoup. Je veux que ce soit comme c'est prévu dans ma tête. Quitte à y passer des heures. La Punaise m'a contaminée.

 

A la suite de la dernière session couture, j'ai refait une B de Lisette. Je l'ai cousu de la même manière et pourtant, à l'usage, je m’aperçoit qu'il faut que je reprenne les cotés. Elle est un peu trop large.

Le modèle c'est donc une B du bouquin Lisette en 38, modifié sur la parmenture (quasi 20 cm en plus par dessous), le tissu c'est du coton noir en double épaisseur pour le haut, et du Première étoile moutarde de Motif Personnel pour le bas.

 

 

Temps pourri, photos pourries
Temps pourri, photos pourries

 

 

 

Après un autre projet.

Je m'étais déjà essayé sur ce projet. Il y a un paquet de temps. Je n'étais pas très forte à l'époque, et ça avait fini à la poubelle.

Souviens-toi.

 

 

 

Ouaip, le machin rose.

Mais là, je me suis prise en main. J'ai appris à faire des plis depuis. Et à soigner mes finitions.

Alors voilà, une Robe E du livre Tuniques, Robes, ect...

Sous le modèle, il est écrit mini-robe. Ah ben oui.

Alors avec un tissu du stock toujours, trouvé l'année dernière au salon Créativa de la grande ville. Un chouette liberty un peu moderne, hyper agréable à coudre. Des modifications, comme toujours avec les patrons japonais. Des plis plus longs pour descendre sous la poitrine, une ampleur réduite derrière et sur les cotés.

Et puis vient le moment où tu dois prendre tes mesures pour l'ourlet du bas. Tu fais appel à un joker - l'Homme- à qui tu dis, un peu court. Ah ben oui, ça y est j'ai une mini-robe.

Elle a passé le crash test du boulot avec des leggings-collants sans problème, mais on va dire qu'il va falloir que j'évite de lever trop les bras (un peu con pour une bibliothécaire hein!) et surtout, je pense que je vais la reprendre pour rallonger un peu l'ourlet !

 

Mais très sincèrement, c'est ma robe fétiche pour l'année !

 

 

Temps pourri, photos pourries
Temps pourri, photos pourries

 

 

 

Une nouvelle aventure. Et tout est parti du tissu. C'est un magnifique tissu que l'Homme m'a ramené d'une virée dans la grande ville. La qualité d'un liberty, LA couleur qui va bien à mes yeux (et là, va falloir de l'imagination parce que les photos sont pourries).

Du coup, pour ce tissu, je voulais trouver un patron qui "habille". Un truc avec des difficultés, pas juste trois morceaux que tu mets ensemble.

J'ai fouillé un peu le net, et je suis tombée sur le nouveau patron femme de C'est dimanche. La chemise Denver Lady.

Et là, nickel. Aucune modification, si ce n'est la forme de derrière que j'ai préféré ne pas faire en jaquette mais plutôt dans la continuité du devant. Avec donc une parmenture passepoilée, avec du passepoil maison, s'il te plait. Du biais maison aussi (de plus en plus, je le fait moi même, ils sont nettement plus "doux" que ceux du commerce). Et des pressions pour fermer tout ça. Je me suis même mise au point lancé pour les finitions c'est dire !

Une chemise verte donc.

 

 

Temps pourri, photos pourries
Temps pourri, photos pourries

 

 

Enfin, la nouveauté d'hier. Dimanche tout pourri avec de la pluie et le feu dans le poêle.

Un vendredi soir à chercher un modèle. Prendre mes bouquins sur les genoux, la souris de l'ordi à la main et en avant !

Je suis arrivé sur la page de cette demoiselle et j'ai eu le déclic :

 

 

 

 

 

J'allais faire un truc du même genre mais un peu à ma manière.

Un autre tissu, une autre couleur. Tissu Léger comme une plume de Aime comme Marie chez Motif Personnel. Du rose. Uen merveille à coudre, une sorte de popeline stretch.

Des modifications bien sûr. Elles sont toutes notées sur mon patron maintenant.

Des manches raccourcies, des fermetures cachées (boutons pressions), les cotés retaillés et réduits, de même que l'encolure.

C'est donc en gros une robe V du livre Tuniques, Robes..etc... mais à ma manière. D'ailleurs, c'est pas une robe, c'est une blouse !

 

 

 

Temps pourri, photos pourries
Temps pourri, photos pourries

 

 

 

La prochaine fois, je ferais des photos portées, parce que ça rend vraiment pas hommage à ce que j'ai fait ces photos pourries...En vrai ça tombe vraiment bien sur moi !

 

Voilà, j'en ai fini avec la couture. Enfin, sur le blog. 

Parce que là dans ma tête, trotte une petite robe...

 

(Et si t'aime pas la couture, la prochaine fois, je te parlerai technologie ou de Noël tiens!)

 

Pour tout te dire, je suis fière de moi. Fière de ce que je suis désormais capable de faire. Depuis quelques temps, j'ai à l'esprit que quoique je fasse, je suis capable de le réussir. C'est une question de mental, de volonté. Et je veux avoir ma vie en main. Au boulot, avec les nains, avec l'Homme et avec ce que j'entreprends.

Je crois qu'une des meilleures choses qui me soit arrivé cette année (à part le concours bien sûr parce que je pense que c'est le premier jalon de tout ça), c'est la fois où j'ai mis le pied chez la nutri.

Et avec cette prise en main physique, le poids, la course, la piscine, mon regard sur moi-même a changé.

J'en suis capable.

Et du coup, ça s'applique à la couture.

Comme quand tu cours, tu fais une sortie foireuse, mais la fois d'après ce sera mieux.

En couture, tu rates un truc, tant pis, tu découds et tu recommences. Plus d’énervement. Plus de pensées comme quoi, je ne suis pas capable de le faire.

Un déclic.

 

Je peux le faire. Je peux tout faire. Et si je rate, je recommencerai jusqu'à ce que j'y arrive.

Commenter cet article

manderley 01/01/2015 19:46

Une superbe année 2015 pour une SUPER NANA !
Bisous :-)

Manderley 26/11/2014 04:41

Côté couture je ne touche pas une bille mais j'admire ! Côté mental t'es de la bombe ma chère, "respect" comme disent les jeunes :-)

FD-Labaroline 25/11/2014 23:03

C'est magnifique, vraiment... J'en suis toujours sans voix. Moi qui ne suis même pas capable de coudre une trousse :-( Tu peux être très, très fière de toi !

virginie 25/11/2014 08:17

une fois de plus, vraiment bravo! on sent bien à travers tes mots que ta méthode de motivation interieure est fouttument efficace! une nouvelle elo, encore plus à fond, encore plus la banane, encore plus d'envie et du coup encore plus de reussite! garde la cap, le bonheur te va bien...

Agdel 24/11/2014 19:49

Dis-donc toi, tu peux arrêter de balancer tout en bloc histoire de faire déprimer les copines ? Tu te fais une blouse ravissant en un dimanche, c'est ça ? Bon, je file me cacher dans un trou ! En un après-midi, j'ai assemblé le bas et le haut du devant d'une tunique (OK, ensuite il me fallait une dentelle ancienne, donc j'ai dû la blanchir et là, elle sèche… la suite mercredi, donc)
Non, sans blague, un grand bravo, je crois que j'ai un coup de cœur particulier pour la deuxième, la coupe, les plis, les motifs, les couleurs, tout me plaît !
Et tu as raison : c'est là qu'on voit qu'on progresse vraiment, le jour où l'on est capable de découdre un vêtement qui tombe mal, alors qu'avant on aurait laissé comme ça et il serait resté au placard.
(heu, mais… pas d'énervement, t'es sûre ? Jamais ?)