Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

P.

18 Février 2016, 20:43pm

Publié par Mamanlit

P. comme Papa

P. comme Poun

P. comme Pounie

P. comme Philippe (oui, on a le prénom de sa génération)

 

Nous sommes le 18 février. Et le 18 février, c'est l'anniversaire de mon Papa.

 

Mon Papa, c'est celui dont je ne rappelle plus bien les cheveux noirs, mais qui garde ses yeux bleus fabuleux.

 

Mon Papa, c'est celui à qui j'envoie des photos de machins improbables et qui avec ses dix doigts les réalise. Genre, un porte manteaux trouvé dans Milk, une épée, une cuirasse de romain pour son petit fils.

 

C'est celui, qui chaque année a des idées délirantes pour nous faire des cadeaux maison à Noël. Parfois en collaboration avec Moune, parfois tout seul en secret. Nous avons eu par exemple notre arbre généalogique en photo, des mini-boites d'allumette décorées avec des aquarelles chargées de trésors, des t-shirt à l'effigie de son bateau puisque nous étions tous ses co-équipiers. Il y a eu aussi des ateliers en bois pour ses petits fils, des maisons à papillons, des coffres à jouet en bois et bien d'autres choses.

 

C'est celui qui a un sens pratique inné et qui dispense son savoir bricolesque à l'Homme. "Prend une chignole ? une quoi ?"....

 

Mon Papa c'est celui qui te file des timbres pour envoyer des paquets mais qui veut en revoir la couleur pour son immense collection.

 

Mon Papa, c'est celui qui, quand il t'appelle par ton prénom et ton nom de famille en disant "faut qu'on parle", t'as intérêt à serrer les fesses (même à 40 ans !).

 

Mon Papa, c'est celui à qui j'ai dit mon premier gros mot, un énorme merde à travers une porte. Il n'a pas été content tu t'en doutes.

 

Mon Papa c'est celui qui n'a jamais accepté la médiocrité chez ses enfants. Parce qu'il nous savait capables de grandes choses, et qu'il avait raison. Alors quand il nous demandait fraîchement si on voulait faire "nettoyeuse de chiotte" (sic), ben tu baissais la tête sur tes devoirs et tu bossais.

 

Mon Papa, c'est celui qui m'a prise dans ses bras après une rupture pas agréable et qui m'a dit près de mon oreille "Il ne te méritait pas".

 

Mon Papa, c'est celui qui m'a dit un jour, "si tu veux que je t'accompagne chez le psy pour qu'on parle tous les deux, je serais là".

 

Mon Papa, c'est celui que j'ai serré fort dans mes bras lorsque j'ai appris qu'une de mes meilleures amies venait de perdre son papa à l'âge de 20 ans.

 

Mon Papa, c'est celui qui a essayé de me faire comprendre les histoires de concentration en physique chimie avec des morceaux de sucre et de l'eau (et non, j'ai rien compris et je me suis pris une tôle).

 

Mon Papa, c'est celui qui a déroulé dans le jardin le lendemain de mon mariage notre arbre généalogique de 10 mètres dans lequel mon mari-tout-neuf était inscrit.

 

Mon Papa, c'est celui qui râle d'abord, et accepte ensuite.

 

Mon Papa, c'est des mots: ton frangin, ta frangine, va ranger ta piaule...

 

Mon Papa c'est celui qui a construit un nombre incalculable d'étagères qui se sont pétées la gueule (même qu'un jour il n'y a plus eu de vaisselle dans la maison !).

 

Mon Papa, c'est un jardin à couper le souffle, de l'imagination pour des détails, une crèche de 2 mètres, des collections dans tous les sens, et une capacité à s'endormir sur mon canapé "mais non, je dors pas..."

 

Mon Papa, il te dis "tu veux venir faire du vélo?"... et quand tu rentres, t'as plus de fesses, t'as fait 11 km plein de bosses et de montées... Du coup, tu préfères courir, mais c'est pas grave, ton Papa, il te suit en vélo.

 

Mon Papa, il fait la gueule si tu lui fais pas un bisou quand tu arrives. Parce que mon Papa, il a l'air un peu bourru, mais en fait non...c'est pas vrai.

 

Mon Papa, c'est celui avec qui je suis allé voir Bartabas au débotté dans les jardins de Versailles, juste tous les deux. C'est celui que j'ai emmené en concert pour voir Agnès Obel, juste tous les deux.

 

Mon Papa, c'est celui qui a fait un discours le jour de notre mariage, et qui a dansé avec moi.

 

Mon Papa, il a des copains de toujours. D'aussi loin que je le connaisse, il y a les mêmes autour de lui.
 
Mon Papa, il est engagé. Engagé politiquement, humainement, syndicalement. Mon Papa, il ouvre les yeux au monde et il s'y plonge.

 

 

Mon Papa, c'est celui qui est là quand ça va pas. Il est là pour Maman, il est là pour J. et J-M. Et pour moi. Et il est là pour les autres aussi. Pour ceux pour qui la vie n'a pas été toujours facile. 

 

Alors ce soir, je dis, mon Papa, c'est le premier homme de ma vie. 

Je t'aime Papa.

 

P.

Commenter cet article

French Lily 06/06/2016 15:34

Quel bel hommage! Il donne envie de le connaitre ton papa! :)

Ecoquillette 27/02/2016 11:04

Je pense qu'il a du avoir un bel anniversaire rien qu'en lisant tes lignes. Pas exactement le même genre de papa pour moi, ça fait rêver en tout cas.

Anne 19/02/2016 09:35

Ben là t'as du lui faire utiliser une boite de mouchoirs!
Bon anniversaire ton papa!

virginie 19/02/2016 09:16

P comme pas. Pas de papa.
Mais là plus que jamais tu fais envie. C'est précieux une relation comme celle là!
Bises

Zozosteo 19/02/2016 08:58

Je ne sais pas si c'est bien de me mettre la larme à l'oeil dès le matin ;-)