Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Proust en vrac et en couleur

21 Novembre 2016, 10:01am

Publié par Mamanlit

Aller, c'est reparti pour Proust un peu abandonné au fin fond de l'automne (mais tu l'aura compris au post précédent, j'ai été un peu "occupée").

 

3-4: la qualité que je préfère chez un homme et chez une femme ?

Comme les copines, je ne différencie ni l'homme, ni la femme. Et je dirais l'humanité. J'aime savoir que je suis entourée de gens qui sont comme moi. Faillibles. Je n'aime pas les wonderwoman/superman du quotidien.

Parce que moi je n'en suis pas capable. J'essaye de faire ce que je peux pour avancer avec justesse et parfois il y a des ratés, des co(q)uilles, des failles. Et je merdoie parfois dans les grandes largeurs. Alors, je suis contente de savoir qu'autour de moi, les gens qui m'accompagnent - enfin, ceux que j'ai choisi pour m'accompagner - sont comme moi. Il leur arrive de merdoyer aussi parfois.

 

5-6 : mon défaut principal, ma qualité principale ?

Mon défaut ? Je suis une véritable langue de bip. Oui, c'est comme ça. Mais je me soigne à mort avec les accords toltèques. Surtout que je sais à quel point ça peut faire mal. Alors j'aime bien les petits ragots, les petites histoires qui se racontent. Quand ça devient trop important, je la boucle. Je ne médis pas. Enfin, j'essaye. Et c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais bon, on est bien d'accord, on parle d'un défaut !

Ma qualité ? Je sais écouter les gens. Et je sais aussi garder un secret. Tu vois, le vrai, celui qui fait mal ou alors qui est plein de joie. Les secrets ne m'appartiennent pas, alors je les tais.

 

7. Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ?

Qu'ils soient là, tout simplement. J'ai une grande variété d'amis. Les "vieux/vieilles", ceux que je connais depuis 25 ans et qui sont toujours là. Ceux rencontrés au fil de la vie et qui quand tu les revois, c'est la même chose. Ceux, et c'est ce qui me surprend le plus, que je connais de manière virtuelle. Que j'ai rencontré derrière mon écran. Mais qui se mettrons en quatre pour toi et qui, quand tu appelles à l'aide, sont là. (Et ceux là, quand tu les rencontres en vrai, c'est jackpot !)

Pour la petite fille solitaire et particulière que j'étais, leur présence me touche et cette variété m'étonne. Et puis en approfondissant les choses, j'ai remarqué que souvent les amis choisis/croisés sur le tard, me ressemblent. Dans leur manière d'être, dans leur complexité, dans leur problématique. Voilà pourquoi ça a matché comme ça aux premiers échanges. Une reconnaissance.

 

8. Mon occupation préférée ?

Je le laisse deviner ??? J'en ai fait mon métier. 

Ex-aequo avec la couture. Passer du temps à faire quelque chose de mes mains, moi qui dans ma famille me trouvait la moins manuelle. Prendre le temps de réfléchir à un modèle, un tissu, tourner les explications dans tous les sens...et se lancer avec de la chaleur et de la musique..

 

9. Mon rêve de bonheur ?

Tu m'aurais posé la question hier vers 15 heures, alors que j'étais au boulot, je t'aurais dis "être chez moi".

Tu me poses la question maintenant, alors que je suis chez moi, il est 10h17, je suis en pyjama et je vais faire de la couture toute la journée...Bon, ben je crois qu'on y est. Il est là, le bonheur.

Sinon, comme cet été. Un voyage, un ailleurs, accompagnée des gens que j'aime. Mais comme je sais que c'est une parenthèse magique qui ne peut pas se reproduire en permanence, je préfère prendre tous les petits bonheurs qui s'offre à moi pour en créer des jolis au quotidien.

 

10. Mon plus grand malheur ?

Je ne l'écrirais pas. Je ne peux pas mettre des mots dessus. C'est même trop douloureux d'y penser.

 

Je te laisse avec ma musique du moment, complètement adaptée au temps pourri d'aujourd'hui dans le Sud.

 

 

Commenter cet article

Anne 22/11/2016 07:45

Voui, voui... Faillible, je suis...
Et j'aime les histoires, j'en connais des tonnes, mais elles sont trop difficiles et souvent ne m’appartiennent pas alors... Je ne raconte pas. Je me contente d'écouter. On a cela aussi en commun.
Pour ce qui est du malheur... Je préfère m'accrocher à l'idée qu'il nous évitera désormais.
Idem pour les blogocopines: le loto dans le bon ordre!
Et on discute pas cette passion commune pour la lecture, les livres...

Nathalie 21/11/2016 23:24

Je crois que je t'aime encore plus grâce a toutes ces lignes, on est pareilles. A bientôt en France ou ic au Japon j'espère. NOJ

daphnenuphar 21/11/2016 22:11

iI pleut, mais je m'en fous. Parce que grace à toi, je viens de rigoler... Bah oui. En découvrant que ce qui distingue une coquille d'une couille, c'est un Q. Ok, je sors, mais merci quand même pour ce petit espace de détente dans ce monde de brutes ;-)