Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chipoti, chipota....

9 Mars 2012, 12:35pm

Publié par Mamanlit

et ça pigne.

 

Chipoter : contester pour des broutilles,

                   synonymes : chicaner, ergoter.

 

Pigner : geindre, pleurer, pleurnicher.

 

 

C'est un peu les thèmes préférés de mes enfants en ce moment.

 

On reprend les faits dans l'ordre.

 

Un enfant de 5 ans et demi et une autre de presque 3 ans.

Un garçon et une fille.

Des vacances ensemble, pour le moins reposantes pour eux.

Un retour à l'école dans la joie et la bonne humeur pourtant.

 

Et là, verdict au bout de deux semaines :

 

- une petite fille qui chouine dès que tu la contraries, c'est à dire un peu tout le temps quand même - ben oui, je suis sa moman, pas sa copine,

- un grand garçon énervé, survolté, tout tendu qui ne veut plus aller à l'école d'abord,

- une petite fille qui va chercher son frère pour un oui, pour un non - et quand je dis chercher c'est embêter, castagner, asticoter,

- un grand garçon qui n'en peut plus de sa soeur...et qui l'a dit à la maîtresse après l'avoir dit à sa maman "Poulette, je la déteste, je vais l'étrangler".

 

Bref, un ras le bol d'être frère et soeur.

Surtout du grand frère envers sa petite soeur.

Le Kiki, il en a marre.

Parce que la Poulette, elle, toute bourrique qu'elle est, elle l'adore, elle veut faire comme lui, ou à sa place, ou juste là où il est. Elle le colle, le scotche, l'embête pour lui montrer qu'elle existe.

Et lui non. Lui, il veut être tranquille tout seul, à bouquiner, à monter ses armées de playmo, à profiter un peu tout seul de papa et maman aussi.

Mais c'est plus fort qu'elle. Il faut qu'elle aille dans sa direction et pour qu'il la remarque, le taper, lui détruire ses construction, lui piquer son livre.

 

Alors là tout de suite, Mamanlit et l'Homme sont embêtés.

 

Parce que du coup la vie de famille du matin et du soir demande une surveillance à chaque instant. Tenir loin de lui, la Poulette pour être sûrs que ça ne vire pas au pugilat. Et puis lui faire comprendre à lui que sa soeur ne disparaîtra pas comme ça avec un coup de baguette magique.

 

La vie de famille demande des ajustements nécessaires. Et parfois, ça peut être douloureux pour certains.

Alors j'ai un peu mal pour mon Kiki. Je le comprend. Et d'un autre coté, je ne sais pas trop quoi faire puisque je ne peux pas empêcher la Poulette de vivre ou alors la faire vivre dans une autre partie de la maison.

 

Le bureau/salle de jeux est devenu pour le moment un No-Poulette's Land. Pour que Kiki puisse se réfugier au calme et l'abri de sa soeur.

Et Kiki, toujours va recommencer le lait de chèvre. Parce que je ne sais pas si il y a une cause à effet, mais son énervement spectaculaire, sa nervosité, sa tension ont commencés deux semaines après avoir arrêté le lait.

Ça peut paraître idiot. Mais bon, qui ne tente rien n'a rien.

 

C'était des nouvelles du front du Sud, à vous les studios !

 

 

Commenter cet article

juju 17/03/2012 09:02


j'ai hâte de les voir avec trop mignon ! t'as drôlement bien bossé...

Mamanlit 21/03/2012 13:58



hé hé....



hélène 14/03/2012 23:43


Au même âge nous avons vécu la même chose... ma grande n'en pouvait plus de son frère qui lui pourrissait la vie... depuis qu'il joue vraiment, certains jours ils disparaissent des heures
entières pour s'inventer des aventures insensées et ne viennent qu'au ravitaillement... et pourtant on n'aurait pas parié sur une telle complicité!!!... alors courage!!!

Mamanlit 15/03/2012 21:03



Bon, ben je vais prendre mon mal en patience...mais j'ai hâte. Heureusement, depuis qu'il a tout lacher à la maitresse la dernière fois, ça va quand même mieux !



Bismarck 14/03/2012 09:29


Est-ce parce que les miens sont du même sexe que les disputes ne durent pas si longtemps? Le petit mord quand un des grands l'embête; ils lui ferment la porte au nez pour être tranquilles...


Courage, ça devrait se tasser un jour.

Mamanlit 15/03/2012 21:04



La petite tape, et le grand esquive...oui, de la patience. Mais c'est pas dit, avec ma soeur on continue à se creper le chignon parfois !



mim_ 12/03/2012 22:08


Les deux trucs les plus épuisants de l'éducation :


-dire tout deux millions de fois


-gérer les disputes fratricides, faire le flic du matin au soir, alors que toi, quand t'as fait tes bébés, tu voulais juste être une maman.


 


Je viens de proposer à mes gars l'internat (enfin, deux internats différents) dès l'entrée au collège, histoire qu'ils ne soient pas forcés de vivre ensemble jusqu'à leurs 18 ans.


Quant à la miss... j'avais beaucoup ri -jaune bien sûr- quand la fille d'une copine  (à cinq ans) avait explosé deux incisives (définitives, sinon c'est pas drôle) à son grand frère avec une
flûte à bec. Aujourd'hui, je suis convaincue que ma fille est capable de pire.


Donc, je me contente de compatir, une fois encore...

Sosso 12/03/2012 12:26


Pas toujours facile à mettre en place mais très efficace en général: les moments seuls avec l'un puis avec l'autre (et inverser ensuite avec le papa par exemple) tout en prévoyant aussi des
moments avec des activités communes (jeu de société, cuisine ...) à 3 ou 4 histoire de montrer au grand garçon que ça peut être sympa aussi de faire des choses avec sa petite soeur!


Bon courage!