Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mais comment est-ce arrivé ? Part- 1

9 Décembre 2011, 13:01pm

Publié par Mamanlit

 

Mais comment est-ce arrivé ?

 

Ces trois étincelles qui se sont allumées.

 

La première s'est allumée alors que je ne m'y attendais pas. Je ne l'espérais même pas.

Et puis, je me suis approchée de l'entrée de la Fac de Lettres. Je devais y retrouver un copain pour aller déjeuner. Un déjeuner arrangé pour que mon amie N. lui fasse du charme et qu'il tombe dans ses bras. Ce copain F. était avec un ami. Il avait trop la trouille de venir tout seul.

Mais moi, je n'étais pas au courant qu'il viendrait accompagné. Et quand j'ai vu le jeune homme à ses cotés, mon coeur a eu un raté. Dans ma tête j'ai tout de suite penser "C'est LUI !...comment je vais faire pour lui parler - et si c'est juste un mec qui lui demande du feu - et mon Dieu qu'il est beaaaaaaaaau"...Je me suis approchée. Le jeune homme n'est pas parti. J'ai compris qu'il mangeait avec nous et j'ai poussé un long soupir de soulagement intérieur.

Et je me suis accrochée.

Pendant une année entière, je me suis accrochée. Je savais que c'était Lui. Mais lui non.

J'ai tenu bon et au bout d'une année, il a enfin ouvert les yeux. Et il a compris.

15 années que ça dure. L'étincelle entre l'Homme et moi. Elle est toujours là.

Comment je le sais ?

Quand je l'observe à la dérobée et que je le regarde vivre.

Quand il est quelque part où je ne m'attend pas et que je le vois, mon coeur a de nouveau ce raté.

Je le sais aussi parce que je suis jalouse. Que je n'aime pas qu'on l'approche de trop près. Attention.

Et que si parfois ça peut être fatiguant, j'aime toujours autant m'occuper de lui.

Par amour.

 

 

La deuxième étincelle, je n'y croyais pas trop. Certes, j'avais envie d'un enfant, d'un bébé. Il s'est installé tellement vite dans mon ventre que je n'ai pas eu le temps de l'imaginer, de l'espérer. Il était là. Et pendant toute cette grossesse, je me suis concentrée sur des problèmes pratiques. Où il va dormir, comment on va le faire garder, y-a-t-il assez de pijamas ? Deux mois avant qu'il sorte de mon ventre, un jour, les autres questions. Est-ce que je vais l'aimer ? Est-ce qu'il va me reconnaître ? Oh là là, est-ce que je vais réussir à être maman ? Après tout il y a des femmes qui n'arrivent pas à aimer leur bébé, et moi ?

Et puis au bout du compte, il est sorti de mon ventre.

Et j'ai croisé son regard. Et j'ai compris. Une étincelle. Le plus beau bébé du monde. Ses yeux bleus ouverts sur la vie.

Finalement, une évidence. Comment ai-je pu douter ?

Et cette étincelle ne s'éteint jamais. Pourtant certains soirs de fatigue, une étrange envie d'oublier que je suis maman. Mais cette étrangeté disparaît aussitôt qu'il me fait un sourire ou que je l'entend me raconter sa journée. Son odeur dans la nuit. Ses petites mains qui dessinent des univers fantastiques. Moi, son centre du monde pendant encore un petit peu de temps.

 

 

La troisième, vous vous en doutez. Plusieurs enfants étaient pour moi une évidence. Quand elle s'est installée dans mon ventre, j'ai compris qu'il fallait que je vive cette grossesse à fond. Ce serait la dernière. Alors j'en ai profité. Jusqu'au bout du bout. Pas de questions pratiques mais bien des questions existentielles. Ai-je assez de place dans mon coeur pour aimer autant ce nouvel enfant que le premier ? Est ce que justement ce premier enfant ne va pas souffrir de cette arrivée ?

Et puis une nouvelle étincelle. Un accouchement tout en douceur jusqu'à la délivrance. Un bébé que j'ai pris la peine de sortir de mon ventre avec mes mains.Un coeur qui s'ouvre une nouvelle fois. Et une séparation. Brève mais intense. Assez intense pour que j'ai du mal à m'en remettre pendant les mois qui suivent. On parle souvent d'un bébé kangourou et moi je suis devenu une maman kangourou. Mon bébé, ma toute petite, tout contre moi, tout le temps. De peur qu'elle ne s'éloigne. Qu'on ne se perde. Moi qui n'est plus été là pour elle pendant ce court instant. Et je dois encore prendre sur moi pour la laisser grandir. Dur dur d'être la dernière.

 

 

En ce moment fabuleux de l'Avent j'avais envie de vous parler des choses qui me font avancer. Des choses que j'aime. Ces trois étincelles en font partie. Elles sont mes moteurs principaux.  Les autres sont plus triviales vous le verrez.

Suite au prochain épisode.

Commenter cet article

ecoquilletteQue c'ets chou tout 13/12/2011 21:22


Que c'est chou tout ça! Et tellement bien décrit...

Mamanlit 18/12/2011 14:36



chou, j'aime bien comme mot, ça me plait !



Bada 13/12/2011 13:12


De biens jolis mots ....

Mamanlit 18/12/2011 14:34



Merci !



juju 11/12/2011 18:32


est-ce que tout ce petit monde sait à quel point TOI tu es exeptionnelle ! ils ont la chance de t'avoir… 

Mamanlit 11/12/2011 18:45



mmmmmmmmmmh, je sais pas...peut-être qu'il faudrait que je leur dise ??



Manderley 10/12/2011 14:38


Tu racontes bien mamanlit ! Je t'envie. Bisous, Manderley

Mamanlit 10/12/2011 22:19



non mandy, tu n'a rien à m'envier. quand tu nous as écrit le dernier bilan sur toi même; tu as aussi des étincelles !! il faut juste les regarder aux bons moments...et se débarasser des cendres
aussi !!



virginie 09/12/2011 23:00


C'est drolement beau toussa...

Mamanlit 10/12/2011 22:17



voui, j'aime.