Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mais de quoi je me mêle....

19 Octobre 2011, 14:17pm

Publié par Mamanlit

Je suis sûre que vous en connaissez des gens comme ça.

Des personnes qui se mêlent de votre vie privée, de votre vie tout court, de toutes les conversations... pour rien. Alors qu'on ne leur a pas demandé leur avis.

 

Moi, j'en ai dans mon entourage.

Belle-maman par exemple (râle pas l'Homme, je ne dis rien de méchant); elle adore s'incruster dans toutes les conversations. Au resto, au café, dans l'ascenseur. Et elle a la sacré habitude de dire tout haut ce qu'elle pense des gens.

 

Je dois vous avouer que parfois on a un peu honte (si si...surtout quand elle critique une dame un peu enrobée qui passe moulée dans un legging et qu'elle dit tout haut "non, mais ça lui va pas du tout" ); et parfois on se dit aussi qu'un jour elle va prendre un retour de quelqu'un qui va faire mal dans les gencives. Ou mal tout court, parce que ses pensées elle les exprime aussi bien devant une minette que devant le mec bien patibulaire qui traîne devant chez elle.

 

Elle ne pense pas à mal mais elle ne peut pas s'en empêcher.

 

Et bien figurez-vous que j'ai rencontré dernièrement une de ces personnes mais en étant de l'autre coté.

Nous sommes allés au resto en famille (bon, resto resto, au Buffalo Grill) après avoir subis l'humiliation de ne pas avoir pu voter au premier tour des primaires.

 

Nous voilà, tous les quatre à table.

Les premiers instants se passent bien. Nous réussissons presque à manger tranquillement sans que personne ne renverse son verre d'eau, le ketchup, l'assiette, ne se tire les cheveux, ne se plante la fourchette dans l'oeil (on est d'accord je parle des enfants là, hein, nous, adultes, savons nous tenir...).

 

Comme il faut quand même rappeler de temps à autre à la Poulette que les toilettes c'est pas fait pour la lune, je l'emmène avec moi.

Si vous êtes déjà entrer dans un Buffalo, vous le savez sûrement mais sur la route des toilettes, il y a de fortes chances pour que vous rencontriez, dans l'ordre : un bison empaillé, un flipper, un cheval/manège en plastique,un deuxième flipper cassé... Et tout ça avant d'arriver au saint des saints, au Graal du Graal, j'ai nommé les toilettes.

 

La demoiselle en a rien à secouer des toilettes. Elle me regarde avec ses yeux de merlans frits et sa lippe friponne et nous voilà de retour à notre table.

Au bout de 10 min, la voilà qui a la bougeotte... assez étrangement elle veut aller aux toilettes. Nous lui posons la question: Tu veux faire pipi ? (oui, nous sommes assez triviaux comme parents).

Non, elle veut voir la bête.

Mais bien sûr Ma Poulette, seulement vois-tu tes parents souhaitent finir leurs plats et chauds si possible. Donc ça va attendre un peu.

 

La Demoiselle, assez contestataire, vous le savez, se met donc à pleurer et baver comme un escargot. Et assez fort.

Suffisamment fort pour que notre voisine de table passe la tête par dessus la petite cloison qui sépare nos deux tables et commence à lui caresser les cheveux (avec ses doigts bien gras). 

Euh, la Madame, tu fais quoi Là ?

Elle lui pose la question "Ben qu'est ce qui se passe ?"...

La Poulette voyant qu'elle a un public tout acquis à sa cause en profite pour se répandre encore plus en larme de crocodile.

"Oh la pauvre".

Me voilà donc en train d'expliquer à cette chère Madame (qui se mêle de ce qui ne la regarde pas), que non, notre fille n'est pas brimée, mais que oui, comme parents indignes nous souhaitons finir notre repas TRANQUILLE et que dans notre famille ce ne sont pas les enfants qui décident.

 

Ce qui me tue le plus, c'est de devoir m'expliquer avec de stupide inconnus.

Non, mais, de quoi je me mêle.

Je bouillonne, l'Homme bouillonne, La Poulette pleure et le Kiki dessine.

J'attends patiemment que la Madame retourne à sa place.

Enfin débarrassés, l'Homme me regarde et lâche bien fort "Si je n'étais pas aussi bien élevé que je le suis, la Madame, je lui aurais dit ma façon de penser".

Silence de l'autre coté de la cloison.

Nous avons fini notre repas bon gré, mal gré et non, nous ne sommes pas retourné voir la bête.

 

Je crois que la prochaine fois, l'Homme et moi ne serons pas aussi polis. Parce que se mêler de conversation qui ne te concernce pas ou d'éducation de gamins que tu ne connais pas du tout, c'est comme toucher le ventre d'une femme enceinte : CA NE SE FAIT PAS !

POINT.

 

 

Je tiens à préciser que l'Homme était assez remonté pour me dire : ben là, t'as plus qu'à l'écrire dans ton blog, tiens.

 

Et vous, les casse-bonbons, vous les pratiquez un peu, parfois, régulièrement ?

Vous faites l'autruche ou vous ruez dans les brancards face à ce genre de personne ?

Commenter cet article

FD 28/10/2011 17:21



"Oooh,et  ils sont tous à vous ces enfants ?" "ils ont l'air bien rapprochés, vous avez fait exprès ?"; " Oooh, ben pourquoi il pleure ce petit ? Tu veux un bonbon ?" ; " et maintenant avec
le 3è vous allez arréter de travailler..." ; "quand on a des gosses mal élevés on ne les emmène pas faire les courses" ; au cinéma, séance Raiponce " chuuuuut, chuuuuut, vous pouvez pas la tenir
un peu vot' gosse ?" (c'est pas comme si la salle n'était pas blindée de gamins pour un film pour enfants, hein...


Diverses remarques en vrac d'inconnus complets... et ouais, la main sur le ventre ça me débecquait aussi... mais je les ignore. Totalement. Sourde. Et les qui se mèlent de la conversation y a ma
collègue, que j'en ai envie de la taper... une vieille bique de 55 ans qui vit chez sa mère ... elle n'a aps de vie alors elle vampirise celle des autres... je te la refils, si tu ne connais pas
ce genre-là (en plus elle rêve de bosser en bibli, je n'arrète pas de lui conseiller de se recycler pour sortir de l'EN et de passer un concours des bibli ...)



Mamanlit 29/10/2011 13:26



tu te la gardes, t'es mignone merci.



Zozostéo 22/10/2011 17:32



Ah oui, l'arrivée d'un 3° enfant alors qu'on a déjà un garçon et une fille, ça en laisse plus d'un pantois, quand ils ne demandent pas carrément si ce n'est pas un accident!


Et quand bien même cela aurait été un accident (ce qui n'est même pas le cas), à partir du moment où il est là et où on le garde, c'est bien qu'on a choisi, non?


Sans compter les regards proprements incompréhensifs, limite scandalisés, quand on dit qu'on ne va pas s'arrêter de travailler. Les modèles sociaux ont la vie dure, ma bonne dame!



Miaouville 20/10/2011 21:49



Moi j'en pratique une tous les jours au boulot qui se mèle des conversations et qui ramène tout à elle. Genre quand j'ai annoncé la naissance de  minizozostéo, elle a quand même raconté la
taille et le poids de sa fille. Son mec lui téléphone 15 fois par heure de dej et elle répond toujours au milieu de tout le monde hyper fort sans se soucier de notre présence!!!!(elle demande si
sa fille 5 mois a bien fait caca, a bien mangé, j'en passe et des meilleurs....) L'autre jour, j'ai fini par lui demander d'aller téléhoner ailleurs, histoire d'avoir la paix. J'ai l'impression
que j'ai au moins gagné sur ca mais pas pour le reste.....elle se mèle toujours de tout!



Mamanlit 22/10/2011 13:18



Une morue, ça s'appelle une morue !



hélène 20/10/2011 10:06



Plus le temps passe, plus je l'ouvre...mais il faut dire que j'en entends des vertes et des pas mûres sur mon petit gars né en Afrique...et que j'ai décidé qu'assez c'est assez...y compris les
gens qui te demandent en accompagnant la question du geste s'ils peuvent lui toucher les cheveux parce qu'ils "se sont toujours demandé comment ça fait"  (de toute façon, mon fiston
maintenant dit très bien non!!!)...et puis en grandissant en tant que maman, j'ai appris à assumer...les pleurs tonitruants en sortant de chez le marchand de jouets pour cause de frustration, les
regards braqués sur la mère indigne qui fait hurler ce pauvre petit...et à prendre la parole sans m'excuser d'être celle que je suis!!!...et pour en venir juste à la scène que tu décris...et
bien, nous n'aurions pas fait une deuxième visite au bison nous non plus!



Mamanlit 22/10/2011 13:17



J'imagine bien...mais ça ne m'aurait jamais venu en tête de toucher les cheveux d'un enfant, comme les gens sont étranges alors ! Et maintenant, j'avoue que je gère très bien les hurlements bave
et tout et tout dans les magasins. Mais dans ces cas là, mes enfants m'etonnent encore de leurs capacité à se mettre dans des états pareil !



lapunaise 20/10/2011 07:57



Comme Lunapart, mon air aimable et engageant m'a toujours évité ce genre de réaction. Sauf une fois, où une dame tout-bien-comme-il-faut, me dit (alors que ma belle-mère de l'époque lui annonçait
qu'on attendait un 2e garçon) : "roh comme c'est dommage, votre belle-mère aurait tellement aimé une fille..." c'est venu tout seul : "ben fallait pas qu'elle s'arrête à son fils unique, hein, là
dommage va falloir qu'elle trouve quelqu'un d'autre pour satisfaire à ses envies de rose".


Des baffes qui se perdent... Comme avec ma belle-maman (de maintenant) qui A. D. O. R. E positivement se mêler de la vie des autres, mais par derrière, ça peut lui faire des heures ! Moi ça
m'agace et je ne peux pas m'empêcher de laisser échapper quelques unes de ses réflexions au détour d'un bonjour de voisinale "ah, ben vous avez enfin tailler vos haires, c'est mieux pour que
belle-maman surveille la pousse de vos salades non ? " :-) J'suis une peste.



Mamanlit 22/10/2011 13:16



nos belles mères ont des traits en commun !