Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Questions d'éducation.

27 Août 2011, 18:29pm

Publié par Mamanlit

Tu le sais (ou pas), quand t'as pas de gosses t'as un tas d'idées sur l'éducation des têtes blondes.

 

"Je ne crierai pas, je m'expliquerai calmement"

"Je ne mettrais pas de fessées"

"Tout est une question de dialogue"

"Ils ne feront pas de crises au supermarché.."...

ect..

 

Bilan chez  Mamanlit après 5 ans et 2 mois de parentalité.

 

Deux enfants au compteur : Kiki 5 ans et 2 mois donc, et LaPoulette 2 ans et 6 mois.

 

Premier constat :

Oui, tu cries.

Parce que tu es fatiguée, que tes enfants peuvent être usant, qu'ils arrivent à te mettre hors de toi en 2 secondes montre en main, que tu es donc humaine.

Mais tu essaies de te maîtriser (et qu'en plus tu as une voix stridente qui t'horripile toi même....et qu'en plus, crier n'arrange pas les choses, même si ça permet de te défouler).

 

 

Deuxième constat :

Pas de fessées.

Comme tu passes ton temps à dire à tes nains de ne pas taper, il est logique que tu ne tapes pas.

(Même si ça te démange de leur coller une fessée des grand-mères).

Des tapes sur la main pour les plus jeunes et c'est tout.

Dur, mais on s'y tient.

 

Troisième constat :

Le dialogue c'est bien beau; mais merdouille c'est moi l'adulte et c'est moi qui commande.

Et à la question "pourquoi", la réponse est "parce que". Point.

 

Quatrième constat :

Les enfants ne venant pas au supermarché avec moi, ils ne font pas de crises. Problème résolu.

 

Cependant, le plus grand des constats est le fait qu'avec deux enfants, malheureusement, ce qui marche avec l'un ne marche pas avec l'autre.

 

Pour punir le Kiki, l'Homme et moi avons trouvé après plusieurs tâtonnements la solution : l'isolation du-dit sujet sur une chaise pour réflexion.

Au milieu de la cuisine (après l'avoir mis dans le couloir mais là il se mâtait dans le miroir en pleurant donc effet =nul).

Après un temps de réflexion plus ou moins long (accompagné de pleurs ou pas)... il peut descendre et nous expliquer pourquoi il a été puni.

Et chez lui, ça fonctionne.

Bon, je vais être honnête, ce qui fonctionne avec lui, c'est la sévérité et ne rien lui passer (non, je ne suis pas tortionnaire, je suis juste réaliste sur son caractère et sa manière de penser).

 

Mais voilà, pour LaPoulette, on sèche grave.

On a testé le coin, la chaise, l'escalier, le dialogue, l'ignorance....Ect...

Et rien à faire, la demoiselle te regarde d'un air narquois ou totalement indifférent. Elle en a rien à f.....tre. Trop chouette.

Même quand tu la prives de dessert ou truc du genre, rien à f...tre.

Et pourtant, elle a bien besoin de comprendre que c'est nous les chefs. Et que non, elle ne fait pas ce qu'elle veut.

Et bien au bout de 2 ans et des bananes, on cherche toujours.

Si vous avez des idées je suis preneuse (et l'attacher avec une corde à linge sur le canapé, ne fais pas parti des solutions envisagées.)

 

 

Chez vous l'autorité et les punitions, ça marche comment ?

 

 

Commenter cet article

Bada 29/08/2011 12:13



Pas grand chose à rajouter à tout ce que j'ai lu. Au dire de mon entourage mes filles sont adorables enfin prises séparément, ensemble les grands parents n'en veulent pas (je me demande bien
pourquoi ??!!) Différentes toutes les 3, je dirais que l'aînée fut la plus facile pour l'instant...la préado qui pointe le bout de son nez de temps en temps me laisse présager de bons moments de
prise de tête). La deuxième (7 ans) fut un bebe cool, agréable jusqu'à ses 5 ans je dirais. Elle nous avais donné des aperçus de son petit caractère (genre je quitterais ma couche quand j'aurais
3 ans, je jetterais ma tétine quand le bb sera là et elle s'y est tenue..j'suis partie à la maternité et elle a direct jeté sa tétine à la poubelle !!) Aujourd'hui aucune punition ne marche avec
elle (ni le coin, ni privée de DS, ni de TV, ni range ta chambre ou tout part à la poubelle ..nous l'avons fait et elle nous a fait remarquer que ce n'étais pas grave, qu'elle en demanderait des
nouveaux au père noël...), je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir mais il faudra bien que cela se passe...Pour la troiz (un peu plus de 3 ans) ce qui marche c'est la menace du coin ou lui
dire que là maman est très fâchée... en même temps c'est la seule qui m'ai piquée une crise au supermarché, je ne sais plus pour qu'elle raison d'ailleurs: imagine la scène: moi et mes trois
miss, la plus petite s'agrippant au chariot des autres clients, criant, hurlant, pleurant, et finalement ayant réussi à détacher la fureur dudit chariot la pauvre mère partant avec celle-ci sous
le bras, traversant toute la galerie du supermarché, attachant la petite toujours hurlante dans son siège et rentrant chez elle avec deux filles silencieuses et une furie qui ne s'est calmée
qu'une fois arrivée à la maison car elle s'était endormie....


Alors voilà je ne peux te dire que courage !! nous nous reposerons quand nous serons grands parents (enfin j'espère car j'ai récemment appris que ma deuz soit disant adorable avait dit l'année
dernière à ma bm qu'elle était moche, vieille et méchante !!! ..j'en suis restée bouche bée ...)


 



Mamanlit 01/09/2011 10:56



J'adore ta deuz et la belle mère.  Sinon, j'ai encore la chance de pouvoir attrapper la poulette à bras le corps et la coller dans la poussette/voiture/sous le bras et m'enfuir en courant
des situations extérieures génante...mais ça va pas durer; la bourrique devient trop lourde.



FD 28/08/2011 22:33



Ah oui, juste j'avais oublié de te dire que mon ainé de bientôt 18 ans était petit comme ta fille, tu pouvais lever la main sur lui, il te regardait sans moufter à 3 ans et il te disait droit
dans les yeux " de toutes façons, tu vas pas me tuer, alors...". Du coup tu es bien obligée de trouver autre chose que crier (s'en fout royalement), de punir (s'en fout pareil comme chez Lunapat,
"vas-y, punis-moi, si ça te fait plaisir...") et surtout pas filer des fessées c'est pire. Aujourd'hui ben il n'a pas changé... rétif à l'autorité, il connait les règles, les consignes, les
interdits... Il les respecte s'il les trouve justes et justifiés. Sinon... Ben non. Et il va te prendre le chou pour t'expliquer pourquoi ta régle/décision à la con n'est ni juste ni équitable ni
justifiée ! J'ai hâte qu'il ait des gosses lui-même, je t'assure. En attendant, depuis bientôt 18 ans j'ai remis en question ma façon d'être parent au moins des milliers de fois :-) Courage,
donc, dis-toi que tu oeuvres pour l'avenir et que tu en feras des adultes équilibrés et bien dans leurs pompes... quitte à y laisser un peu de ta sérénité et de ta santé mentale (en même temps,
quand t'es parent t'es pas là pour t'amuser nomdidjou, tu crois quoi ?!)



Mamanlit 01/09/2011 10:53



Ma santé mentale s'est fait la malle depuis belle lurette...et c'est exactement ça. Ce que je leur donne comme éducation maintenant, cela leur servira toute leur vie. Mais la
mini-princesse/centre du monde/fille à son papa...elle m'épuise !



Miaouville 28/08/2011 18:54



Heu.....moi je punis je mets au coin, je mets des coups de pieds au derrière, ca m'évite de me baisser. Crier fait partie de mon boulot donc oui aussi je crie forcément.......


Mes amies disent que c'est moi la plus sévère de toutes. C'est vrai que ce qu'ils font chez eux, ils le font pas chez moi. 


Mais on rigole aussi beaucoup avec les loulous. Je confirme que ce qui marche pour n°1 ne marche pas toujours pour n°2...alors pour n°3 pour le moment je sais pas!


Mais ce qui est sur c'est que quand mes crapauds sont invités quelque part ou en colo, ben ya pas de soucis!!! Et ils savent bien faire la part des choses entre ce qu'ils ont le droit de faire à
la maison et ce qu'ils font ailleurs, et je suis bien contente!


 


Bon faut pas croire non plus que je fais que crier!!



Mamanlit 01/09/2011 10:51



Comme l'Homme deteste ma voix quand je crie, j'évite..j'aurais peut-être du être prof non ?



anne86 28/08/2011 18:27



Un garçon 15 ans (déjà, au mon dieu !), une fille 12 ans (enfin bientôt). Tous les 2 élevés de la même façon (oui, pas de ségrégation quand même !!). A 9 mois se dessinait déjà le fichu caractère
de la miss et rien n' a changé depuis. Punition, menace, rien n'y fait elle ne capitule pas ou difficilement et c'est  parfois usant. Je n'ai jamais dis oui pour être tranquille et toujours
mis un point d'honneur a faire ce que j'avais promis.


Bon pas de recettes miracles, je pense qu'il faut juste profiter des expériences des unes et des autres .


Anne86


Anne86



Mamanlit 01/09/2011 10:57



On a du boulot hein Anne !!



PandaVG 28/08/2011 13:14



Ici il n'y a qu'un nain de 3 ans.


Il parait qu'il est adorable, d'après nos potes qui voient d'autres gosses bien intenables apparemment.


Quand on le menace d'une sanction, on s'y tient systématiquement. Pas question qu'il pense que papa et maman, ils ont que de la gueule.


Il a horreur d'aller au coin alors c'est facile. Puis je lui ai fait remarquer qu'il y avait des coins partout alors il peut même être puni au supermarché ou dans le bus, ça marche.


Il m'arrive de crier (fort ) mais je lui rappelle toujours que je l'aime et qu'il me pousse à bout et que si je
fais tout pour qu'il m'écoute, c'est pas pour le gonfler, c'est parce que je l'aime et que je veux sa sécurité/le meilleur pour lui/qu'il devienne un gars bien/qu'il arrête d'être pénible.


Après la punition, on reparle toujours du pourquoi du comment, pour être sûr qu'il a capté pourquoi il était puni, quelle règle il a enfreint, etc.


Dernière chose, ici pas de punition corporelle, on fait en sorte que la menace du coin soit suffisante pour le "terroriser", il sait ce qu'est une fessée, il voit ses copains en prendre, il
s'estime chanceux de ne pas y passer. Mon mari et moi on s'est pris de bonnes corrections (à coups de fils électriques ou agenouillés sur un manche à balais les bras derrière la tête) et ça ne
nous a pas appris à respecter les règles mais plutôt à mieux dissimuler nos conneries. Nous on veut que notre fils comprenne les règles et qu'il y a une raison pour lesquelles elles
existent: sa sécurité/le meilleur pour lui/qu'il devienne un gars bien/qu'il arrête d'être pénible.


Alors je ne sais pas si c'est la bonne solution, mais comme il est dit dans les commentaires précédents, il faut faire selon son instinct, au feeling, tu improvises comme tu sens que ça vient.
Avec amour, ça ne peut pas foirer.


Par contre, pour les "pourquoi", je ne réponds pas de "parce que, point". J'explique pourquoi, il ne se contente jamais d'un "parce que et puis c'est tout". Même un "parce que c'est papa et maman
qui décident" remplace bien le "parce que, point".


Enfin voilà ma vision de l'autorité. On galère par moments mais il faut ce qu'il faut pour nos petits amours non? 



Mamanlit 28/08/2011 14:29



Je répond aux pourquoi intellectuels...mais plus au pourquoi d'autorité...question de survie..(et surtout conseil du pédospy !)