Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvailles

19 Septembre 2012, 12:08pm

Publié par Mamanlit

Je suis contente.

J'ai retrouvé mon fils.

 

Je dis retrouvé parce que depuis quelques mois nous ne faisions que passer l'un à coté de l'autre.

Peu de paroles échangées. Peu de contacts autres que le quotidien.

 

Et puis depuis la rentrée, tout s'est modifié.

Il me raconte ses journées, je lui raconte les miennes, nous trouvons des moments que tous les deux pour apprendre à être ensemble.

 

Je ne vais pas vous mentir, l'état d'avant était de ma responsabilité. Accaparée par une Poulette qui demande beaucoup (ce sera le sujet d'un autre écrit), je ne voyais plus mon fils et j'en oubliais l'essentiel l'encourager à grandir, à découvrir, à vivre.

J'en avais discuté avec l'Homme, avec Mounie et ils m'avaient fait la remarque tous les deux qu'il fallait que je fasse attention. Et effectivement, j'avais un sentiment de perte. J'ai toujours été dérouté par ce petit garçon et ce sentiment s'était intensifié ces derniers temps.

Je souffrais de le voir s'éloigner de moi mais je n'arrivais pas à trouver le ressort qui fait que j'agisses.

 

Est-ce que ça a été l'entrée à l'école primaire ou bien autre chose; mais il y a quelques temps j'ai ouvert les yeux et je me suis botté les fesses.

Et j'ai renoué. Renouer avec le plaisir de l'écouter parler, de passer du temps avec lui, de faire quelque chose juste pour lui.

Et il me le rend au centuple.

Nous faisons les devoirs ensemble, on discute des copains, de l'école, de ce qu'il veut. On trouve des bricolages; des choses à faire tous les deux. On se fait des câlins et des bisous ; choses qui sont assez rares avec lui. Je le responsabilise également (avec l'aide de son père); rangement, aide dans la maison, attention à porter aux autres. Et il grandit. Moi avec.

 

Alors ce n'est plus mon petit Kiki tout petit. Il devient un vrai garçon. Plus un petit. Et moi, à mon tour, j'accepte qu'il grandisse avec le plaisir de le voir évoluer dans le bon sens.

Comme dirait la Frangine, il faut avoir confiance en eux. Et ce que je lui dis tous les matin depuis la rentrée "J'ai confiance en toi, je sais que tu peux réussir tout ce que tu veux". c'est impressionnant ce que cette phrase peut tout changer.

 

Je sais qu'à chaque âge il y a une problématique différente. Pour l'instant je suis contente d'avoir cerné celle-ci et d'y avoir fait face avec lui. Je sais aussi que nous aurons d'autres problèmes plus tard. Mais comme dit l'Homme "Vis chaque minute quelle qu'elle soit. Même si elle ne te parait pas terrible parce que la chose que tu fais n'est pas chouette, vis la quand même".

Alors avec mon Kiki, je les vis toutes.

 

 

Commenter cet article

Manderley 28/09/2012 19:18


Juste un petit bonjour en passant, je me suis fait rare ces temps-ci... bisous et bon week-end :)

Anne 22/09/2012 08:59


Il y a des moments pour les uns puis pour les autres... Nous ne sommes jamais bien loin les uns des autres... L'essenciel étant d'ouvrir les yeux et d'éviter de culpabiliser!

mim_ 21/09/2012 10:04


C'est chouette, ces retrouvailles. Plus ils grandissent, et plus je me rends compte que les problématiques se succèdent et passent d'un enfant à l'autre... difficle d'être attentive à chacun,
quand on est bouffé par le quotidien. Mon "grand" vient d'entrer au collège, voilà bien deux années qu'il était complètement autonome pour ses devoirs, et le voilà à nouveau un peu désemparé avec
les changements, on a failli louper le coche et le laisser se dépatouiller... Ouf, c'est repéré.


Même si la confiance est là, globalement, il ne faut pas oublier l'écoute quotidienne. Je crois que j'ai assez souffert de m'être sentie oubliée par mes parents parce que j'étais "celle qui
allait bien", pour essayer d'éviter ça à mes enfants.


En attendant... enjoy !!


(Et juju, je trouve ça formidable ce que tu fais avec tes élèves !)

Lapunaise 21/09/2012 08:09


Ca revient aussi doucement par ici. Il a fallu que j'aille un peu chercher, que je me prenne moi aussi en main, pour faire quelques pas, sans en faire trop, les miens sont grands et l'intrusion
vite là si on n'y prête garde.


Mais ça revient et c'est bien.

juju 20/09/2012 21:01


j'ai fait écrire à mes élèves sur leur cahier "je suis un enfant extraordinaire" depuis mes collègues se foutent de ma gueule mais je sais que ça fonctionne et puis surtout surtout je me fou bien
de ce que pensent les autres !!!!!