Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

éloge ?

30 Janvier 2016, 11:58am

Publié par Mamanlit

éloge ?

Hier au boulot il y a eu les vœux de bonne année de ma structure.

Bla bla bla.

Et en même temps, il y avait les remises de médailles pour bons et loyaux services. Médailles de 25 ans, 30 ans et 35 ans de travail.

A cette occasion, la personne qui remettait les médailles, prononçait un petit discours sur la personne. Elle retraçait un peu son parcours professionnel et il y avait également un petit laïus personnel. Le petit laïus perso avait été rédigé le plus souvent par le n+1 (je me suis renseignée!). Nous avons donc entendu parler pêche, paella et autres joyeuseté.

 

Alors depuis hier, je me pose la question : si autour de moi, dans mon entourage pro, on devait rédiger sur mon nom une petite bafouille, ça donnerait quoi ?

 

Ma directrice :

 

« Mamanlit fait preuve d'une grande imagination pour des choses sortant de l'ordinaire. Elle aime sortir des sentiers battus tout en respectant scrupuleusement les règles. Et même que parfois elle porte des plumes pour venir travailler. »

 

(Référence au fait qu'à Noël 2014, j'avais porté des bois de rennes sur la tête pendant la période de fête en lui arrachant la permission à l'arrache – autre référence, je suis la Madame Retard de documents de la médiathèque, c'est moi qui poursuit les gens au Trésor Public quand ils ne ramènent pas les docs et j'envoie régulièrement des mails à mes collègues quand ils ne respectent pas les dates de retour – la dernière référence vient du fait que j'ai une broche en plume assez imposante et qu'un jour ma directrice, très intriguée, s'est retrouvé à la caresser et par extension ma poitrine qui se trouvait dessous pour vérifier si c'était des vraies plumes).

 

Mon N+1 :

 

« Mamanlit a un certain caractère. Un peu psycho-rigide, faut pas trop la bouleverser dans ses habitudes. D'un naturel impulsif, elle sait remettre les gens à leur place même si elle oublie parfois de mettre de la tempérance dans ses propos. En gros, c'est une râleuse. »

 

(Oui, je ne suis pas forcément très calme au travail. Les gens qui n'en foutent pas une m’énervent prodigieusement. Les gens qui attendent leur retraite aussi. Du coup, je m’énerve régulièrement contre de gros glandeurs. Et puis j'aime pas quand on change mon planning. Ma persévérance et la connaissance de ma propre valeur font que je suis capable de « solliciter » mon N+1 pour lui dire que je ne suis pas d'accord avec ma notation ou autre. Mes collègues se souviennent du jour où j'ai traité l'ensemble des N+1 de personnes qui n'écoutaient jamais ce qu'on leur disait. Ce jour là, j'ai dépassé les bornes mais j'en avais gros sous la patate, un poste que je convoitais m'était passé sous le nez. Pour tout dire, mon N+1 a de la patience avec moi... beaucoup de patience).

 

Mes collègues de bureau :

 

« Plutôt d'humeur joviale, sa principale occupation (en dehors de faire son boulot), est de manger. Elle est une pro du goûter du jeudi, elle sera la première à aller chercher un marbré à la mini supérette d'en face. Son autre particularité est de connaître pas mal de gros mots qu'elle utilise régulièrement même si cette année, elle a fait des efforts pour ne dire plus que « crotte ». Elle écoute volontiers les gens parler, tout en essayant de calmer le jeu quand ça s'envenime un peu trop. (Même si elle même peut s'exciter comme une puce sur des trucs). Ah, et aussi elle est un peu/beaucoup langue de piiiiiiib.... (même si elle fait des efforts pour que ça cesse ndlr).»

 

(Bon, là j'avoue, ils me connaissent bien. Passe 8 heures par jour avec des gens, forcément ils te connaîtrons par cœur.)

 

 

Mes autres collègues qui ne m'aime pas :

 

« Mamanlit est une bêcheuse. Elle ne fait jamais la bise. Et puis en plus, pour qui elle se prend. Elle nous regarde de haut ».

 

(Ah, oui, j'ai oublié de te dire, on est 57 et je n'ai aucune envie de taper la bise à tout le monde le matin. Seuls deux, trois personnes ont ce privilège (dont mon N+1). Les autres, je m'en tape le coquillard. Les bisous c'est du perso, sinon c'est juste du foutage de gueule. Je dis donc bonjour à la cantonade en passant devant les bureaux, mais pour certains, c'est pas assez. Me voilà donc transformée en bêcheuse.

Ça ne me touche pas.

L'opinion des gens m'importe peu. Alors celle des gens que je côtoie juste pour le travail encore plus. Je ne fais pas ma vie avec eux, je n'ai aucune interaction personnelle autre que des mouvements professionnels. Donc...

Pour ce qui est de les prendre de haut...euh, je ne vois pas DU TOUT de quoi ils parlent.)

 

 

Moi :

 

« Mamanlit aime son boulot. Sinon, elle ne le ferait pas. Elle ne le ferait pas et elle irait chercher un autre job ailleurs (ça je l'ai déjà fait). Parce que ne pas bosser, et ne pas faire correctement ce qu'on lui demande alors qu'elle est en poste, elle trouve ça nulle de la part des autres donc elle se l'applique à elle même.

Mamanlit parfois, aimerait moins travailler. Pour coudre. Et bouquiner. Et glander aussi un peu avec les gens qu'elle aime (genre le samedi comme aujourd'hui et le dimanche).

Mais Mamanlit aime les gens, les lecteurs, ses collègues (presque tous), et son boulot. Oui, elle aime son boulot. Alors, même si parfois, elle aimerait rester au fond de son lit pour dormir, une fois qu'elle y est, elle trouve ça chouette. »

 

 

 

Et toi, si tu devais rédiger ton propre éloge professionnel, ça donnerai quoi ?

Commenter cet article

Zozosteo 02/02/2016 10:01

Je ne peux pas, je n'ai ni collègue ni chef ni employé! ;-)

mim_ 31/01/2016 22:07

Ma n+1 dirait : "Madamim a bien bossé au cours de cette année perturbée. Ses relations aux autres (usagers, partenaires extérieurs) sont fluides et constantes, sa créativité bien présente. Doit cependant en mettre un coup pour se former à la bureaucratie. Mais bordel Madamim, t'aurais pas pu te reposer un peu plus régulièrement avant d'exploser en vol et de nous planter comme ça, toi qu'es toujours là ? Allez, au dodo, ça t'embête pas si je t'appelle quand même demain pour qu'on cause des projets pendant ton arrêt ?".
Je crois que j'aimerais bosser avec toi... j'adore qu'on me regarde de haut (du bas de mon mètre cinquante-neuf) !

Anne 31/01/2016 18:34

J'ai fait mon devoir du dimanche!
Je suis sure que j'aimerais beaucoup travailler avec toi!